Travailler en Français en Israel (2) : Interview d’une ola hadasha

Deuxième article de notre série consacrée au travail francophone en israel, aujourd’hui témoignage d’Aurelie une ola hadasha qui travaille justement en français tout en vivant en Israel

Shalom Aurelie, tout d’abord, peux tu présenter en quelques mots

J’ai 28 ans, je vis actuellement à Jérusalem, je suis célibataire. J’ai fait mon Alyah en 2008 avec Magshimim.
Avant mon alyah, j’ai travaille Durant 2 ans en Banque, comme assistante administrative. Je suis diplômée d’une Maitrise AES option ressources humaine.

Peux-tu nous résumer ton parcours professionnel depuis ton Alyah

Grace à Dieu et aussi au soutien et à l’accompagnement de Magshimim, je n’ai pas connu le chômage du tout. En effet j’ai commence à travailler 3 jours après la fin de mon programme d’intégration. J’ai travaille durant 8 mois comme assistante commerciale pour une grosse boite française qui vend des logiciel et du matériel informatique en France.
J’ai quitte ce poste car je souhaitais pour des raisons personnelles aller vivre à Jérusalem. J’ai directement retrouve un travail plus proche de ma formation, puisque je travaille à présent dans un cabinet de recrutement français spécialisé dans le placement de personnes handicapées. Alors que je n’étais pas parvenu en France à trouver autre choses que des stages dans des cabinets de recrutement, j’ai pu trouver mon bonheur en Israel, avec en plus la satisfaction de travailler pour des personnes en difficulté.

Pas un jour de chômage ! Comment tu as trouve ces postes, il y a une formule magique ?

Non pas du tout en fait mon premier poste a été trouvé par l’intermédiaire de l’antenne emploi Israel France (voir article précédent), quant à mon deuxième poste, via une annonce dans le petit hebdo tout simplement. Avec un CV correctement présenté et les conseils de l’équipe de Magshimim, tout s’est bien passé.

Donc ces sociétés travaillent entièrement pour la France ?

Oui, exactement. Pour l’entreprise informatique, il s’agit d’une grosse structure qui a toujours des bureaux en France, mais ils ont délocalisé leurs services commerciaux et administratifs en Israel. Pour les clients par téléphone ou par mail, c’est totalement transparent.

Quand au cabinet de recrutement, de la même façon nous offrons nos services par téléphone ou via notre site web à des sociétés françaises et des demandeurs d’emploi français.

Pourquoi as-tu décidé de travailler en Français tout en vivant en Israel ? C’est un choix, ou par défaut  ou plutôt par facilite ?

Je dirais que c’est un choix. En fait à la fin de mon oulpan (ou je n’ai surement pas été assez sérieuse comme beaucoup malheureusement) je me suis rendu compte que ce serai tres dur pour moi de travailler rapidement en hébreu. J’ai donc décidé de me diriger vers les entreprises francophones plutôt que de galérer à tenter de trouver un travail en hébreu. Ca me permettait aussi de garder un lien avec la France et de profiter de voyage professionnels pour visiter la famille restée la bas.

Quand est-il des conditions salariales, des horaires… ?

En fait en travaillant avec la France on est oblige de se caler aux horaires de la France. On travaille donc avec une heure de décalage. On ne travaille pas non plus le dimanche et comme le vendredi on fini plus tôt, grâce au shabbat, les semaines sont plutôt courte !
Quand aux salaires cela dépend évidement des entreprises, je suis d’ailleurs un peu mieux payée dans mon emploi actuel que dans le précédent

Et ton intégration en Israel, travailler en français n’est pas un handicap ?

L’intégration passe évidement par la maitrise de la langue. Evidement le fait  de travailler en Français n’aide pas. C’est d’ailleurs pour ca que je me force à pratiquer l’hébreu le plus possible. Avec les amis, la famille, lors des loisirs avec des israéliens. Heureusement d’ailleurs que j’ai suivi un oulpan, celui-ci est évidement indispensable pour avoir les bases nécessaires pour se débrouiller dans la vie… Je pense d’ailleurs suivre en parallèle du travail une deuxième oulpan. Quoi qu’il arrive je recommande à tout le monde, même s’il est possible de travailler rapidement en français de ne pas négliger l’oulpan et d’y être sérieux, c’est vraiment indispensable pour gérer le quotidien, même s’il y a beaucoup d’entre aide entre français, ce n’est pas mon but de rester dans ce milieu seulement il faut s’intégrer à la société.

Justement, comment vois-tu ton futur en Israel ?

Je souhaiterai vraiment travailler dans cabinet de recrutement Israélien ce qui serait l’évolution logique de mon poste actuel et améliorer ma maitrise de l’hébreu.
C’est évidement rassurant de travailler en Français car permet de gagner sa vie rapidement mais je ne pense pas faire ca plus de 2 ou 3 ans.

Merci Aurelie, beatslaha !

Merci à toi, à très bientôt, et bonne année à toutes et tous ;-)

Beatslaha !

Magshimim le programme d’alya de groupe des jeunes professionnels
Magshimim, sur twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 49 followers

%d bloggers like this: